Homélie de Mgr Hlib Lonchyna le Dimanche après la Théophanie

Après avoir été baptisé par Jean le Précurseur dans le fleuve du Jourdain, « Jésus fut conduit au désert par l’Esprit pour être tenté par le diable » (Mt 4,1).

D’ailleursm la question s’impose immédiatement : comment est-il possible que l’Esprit puisse conduire le Fils de Dieu en tentation ?

En vérité, Dieu ne tente jamais l’homme. Saint Jacques nous éclaire sur ce point. « Dieu, en effet, ne peut être tenté de faire le mal, et lui-même ne tente personne. Chacun est tenté par la propre convoitise qui l’entraine et le séduit » (Jc 1,13-14).

Jésus, en devenant homme, s’est identifié à l’homme-pécheur. « Celui qui n’a pas connu le péché, Dieu l’a pour nous identifié au péché, afin qu’en lui nous devenions justes de la justice même de Dieu » (2 Co 5,21).

Depuis que nous sommes tentés par notre propre convoitise, Jésus, dans sa solidarité avec nous, mais sans participer à notre péché, est né dans la chair, il s’est fait baptiser avec les pécheurs et maintenant il est tenté comme tous les hommes.

Cependant, l’évangéliste insiste sur le fait que Jésus est « conduit au désert par l’Esprit », pour nous enseigner que malgré nos faiblesses et nos chutes, le Seigneur est toujours présent dans nos épreuves. « Dieu est fidèle : il ne permettra pas que [nous soyons] éprouvés au-delà de [nos] forces. Mais avec l’épreuve il donnera le moyen d’en sortir et la force de la supporter » (1 Co 10,13).

Nous en avons la preuve dans le récit des tentations de Jésus au désert (Mt 4,1-11).

Le but de chaque tentation du diable est ceci : il s’efforce de nous inciter à suivre uniquement notre point de vue plutôt que d’obéir à la parole de Dieu.

Pourtant, la parole de Dieu est simple. Le Seigneur nous encourage à aimer et à tout faire avec charité. 

Il n’y a aucun problème quand nous nous trouvons parmi des personnes courtoises, respectueuses, charitables. Mais quand nous avons des ennuis avec des personnes difficiles, nous mettons de côté les préceptes du Seigneur ! Nous ne voulons pas écouter ce que dit l’Évangile, mais, en revanche, nous persistons à ne suivre que notre manière de voir ! C’est exactement ce que le diable nous suggère.

Comment Jésus a-t-il pu vaincre dans la lutte contre les tentations ? Il s’est fondé sur la parole de Dieu. Il a eu confiance en la bonté, la justice et l’amour de son Père. Il n’a jamais douté de lui ! Voici également le secret de notre combat contre le mal, contre les tentations, dans les épreuves. Nous devons avoir confiance dans ce que Jésus nous enseigne par sa parole et à travers son exemple. Les paroles et les actions de Jésus-Christ ont la force de nous soutenir. Mais croyons-le vraiment ? Travaillons, confions-nous, croyons—et nous verrons les grandes actions de Dieu dans notre vie.