Les Russes brûlent des civils tués à Marioupol, comme les nazis l’ont fait à Auschwitz – Sa Béatitude Sviatoslav – 07 avril 2022

Secrétariat du Chef de l’EGCU (Église gréco-catholique ukrainienne) – Rome
Sa Béatitude Sviatoslav Shevchuk – Archevêque Majeur

Jeudi 07.04.2022

Gloire à Jésus-Christ !

Chers frères et sœurs.

Aujourd’hui, nous sommes le 7 avril 2022. Et l’Ukraine vit le 43ème jour de cette guerre horrible.

Mais l’Ukraine lutte. De plus, l’Ukraine lutte pied à pied pour le droit à la vie. Non seulement pour ses enfants, pour son peuple, mais le droit à la vie et le respect de la vie de chaque personne dans le monde bouleversé d’aujourd’hui.

Aujourd’hui, en Ukraine, nous célébrons la fête de l’Annonciation de la Bienheureuse Vierge Marie ; ce que notre tradition byzantine appelle le début de notre salut. 

Il y a deux semaines, en cette même fête selon le calendrier grégorien, le Pape François a consacré l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie. Et à cette occasion, l’événement de la visite de l’Ange Gabriel à la Vierge Immaculée à Nazareth, le Saint-Père a rappelé les trois paroles de l’Ange : réjouis-toi, n’aie pas peur, et l’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre.

Quelle joyeuse, « bonne nouvelle » de la logique de Dieu. Dieu vient s’incarner, se faire homme, assumer l’histoire humaine avec tous ses drames. Mais il vient nous dire à tous : « Réjouis-toi ! »

Quand nous avons peur, nous avons peur à cause de la solitude, du sentiment d’être abandonnés parmi ces drames et tragédies du monde… Dieu nous dit : « N’aie pas peur ». Quand nous nous sentons impuissants, impuissants dans la lutte contre le mal… Dieu dit : « La puissance du Très-Haut te couvre de Son ombre ». 

La fête de l’Annonciation en temps de guerre… En effet, elle est aujourd’hui la clé, le commencement, la source de notre salut. Le salut de notre peuple ukrainien hors du pouvoir de la main meurtrière russe.

Ces jours-ci, l’Ukraine et le monde frissonnent d’horreur à la découverte des crimes de guerre de l’occupant russe. Hier, nous avons appris que la Russie, avec son artillerie, en plus de ses missiles et de ses armes lourdes, avait apporté des crématoires mobiles à Marioupol, notre ville de martyrs. Dans lesquelles brûlent jour et nuit les corps des civils innocents tués. 

Par cette agression, la Russie, avec cette armée, a apporté la mort, une logique de mort et de guerre, et une logique de destruction sur nos terres. L’Europe n’a vu ce type de crématorium près des villes civiles que pendant la Seconde Guerre mondiale. À Maidanek… à Oswiecim, où il est connu sous le nom d’Auschwitz et dans d’autres camps de concentration nazis. La fumée des crématoires monte à nouveau vers le ciel depuis le sol ukrainien. Et c’est l’idéologie de la solution finale. En d’autres termes, la destruction du peuple ukrainien, qui compte près de 60 millions, par une idéologie qui répète les schémas nazis : la mort sous le règne d’un ordre nouveau.

Et aujourd’hui, nous voyons ces deux logiques, la logique divine et la logique humaine : la logique de la vie et celle de la mort. Nous cherchons encore, acceptons la logique de la puissance divine. Et nous demandons : « Seigneur, ne laisse pas la fumée des crématoires, mais laisse Ton Esprit-Saint venir sur nous, que ce soit la puissance du Très-Haut qui nous couvre de Son ombre. Et comme après l’Annonciation, la Mère de Dieu courut et s’est empressée d’aller aider sa cousine Élisabeth, nous implorons la Sainte Vierge en cette fête: «Mère de Dieu, sauve-nous ! Hâte-toi d’aider l’Ukraine ! Puisse la puissance du Tout-Puissant vienne au secours de l’avenir de l’Ukraine et du monde !

Que la bénédiction du Seigneur soit sur vous avec Sa grâce et Son amour pour l’humanité pour toujours et à jamais. 

Amen.

Gloire à Jésus-Christ !

+Sviatoslav