Cette nuit en Ukraine a été pleine d’anxiété et d’épreuves. Mais ensuite est venu le matin, le matin de dimanche.

Secrétariat du Chef de l’EGCU (Église gréco-catholique ukrainienne) – Rome
Sviatoslav Shevchuk – Archevêque Majeur

Dimanche 13.03.2022

Gloire à Jésus-Christ !

Chers frères et sœurs en Christ !

Nous sommes aujourd’hui le dimanche 13 mars 2022 et l’Ukraine vit déjà le dix-huitième jour de cette effroyable guerre.

Grâce à l’incroyable bravoure de notre armée, les Ukrainiens ont pu arrêter l’ennemi presque dans toutes les directions. Nous ressentons un calme relatif temporaire en Ukraine, particulièrement en ce dimanche. Cependant, les nuits sont les plus terrifiantes, quand l’ennemi tire sur des villes paisibles, inflige des dommages irréparables aux infrastructures et véritablement tue la population pacifique.

La nuit dernière, nous avons encore vu des scènes terrifiantes. Des bombes se sont abattues  sur la Laure de Sviatohirsk (Laure de la Dormition de la Mère de Dieu de Sviatohirsk), un important monastère de l’Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Moscou dans la région de Donetsk. Beaucoup de monde y avait cherché refuge. 

Les églises sont visées et détruites. Partout en Ukraine, nos villes brûlent pendant la nuit.

Le gouvernement ukrainien nous informe que l’ennemi utilise diverses armes interdites par les conventions internationales. La nuit dernière, au-dessus de Popasna, dans la région de Donetsk, des munitions au phosphore blanc ont été utilisées, infligeant de graves blessures à la population civile. Cette nuit en Ukraine a été pleine d’anxiété et d’épreuves. Mais ensuite est venu le matin, le matin de dimanche.

Ce dimanche matin, nous nous tenons devant la face de Dieu et prions. Nous prions pour l’Ukraine, nous prions pour l’armée ukrainienne, nous prions pour tous ceux qui ont souffert à cause de cette guerre, nous prions pour nos ennemis qui sont venus sur notre terre et ont semé la dévastation, semé la mort, semé la peur, semé de grandes mutilations.

A présent pendant le temps du Grand Carême, notre peuple a un grand besoin du Mystère de la Confession. Le Grand Carême est un temps de repentir, un temps où nous chrétiens nous aspirons à ce saint mystère de la miséricorde de Dieu pour reconnaître nos péchés, pour recevoir de notre Seigneur aimant le pardon de nos fautes et de nos transgressions. Tous nos prêtres se tiennent à disposition pour servir leurs fidèles. Ils servent là où ils sont, dans les territoires occupés, dans les villes assiégées. Dans toutes nos villes et villages, les églises sont ouvertes presque 24 heures sur 24 afin de servir notre peuple.

Des personnes qui n’ont pas accès à un prêtre s’adressent à nous. Mais le Mystère de la Confession ne peut être vécu que lorsque un prêtre est personnellement présent et lorsqu’il y a une rencontre personnelle avec celui qui, au nom du Seigneur notre Dieu, a le pouvoir de nous accorder le pardon de nos péchés.

Mais dans les circonstances où il n’y a pas accès au ministre du Mystère de la Repentance, je rappelle qu’il existe la possibilité de bénéficier du pardon des péchés par un acte parfait de contrition. Lorsque nous nous repentons devant le Seigneur Dieu et regrettons sincèrement nos péchés ; non pas parce que nous craignons une sorte de punition, mais parce que nous sentons que nous avons offensé l’amour de Dieu. Nous avons une repentance parfaite pour nos péchés lorsque nous ressentons de la douleur à cause de nos péchés à la lumière de l’amour, l’amour de Dieu pour la personne humaine.

Dans ces circonstances extraordinaires, je tiens à remercier tous ceux qui sont solidaires avec l’Ukraine. Je voudrais remercier la Conférence épiscopale des évêques catholiques de Scandinavie qui a clairement et vivement condamné l’agresseur et l’agression contre l’Ukraine et qui soutient notre peuple ukrainien.

Je voudrais remercier les patriarches orientaux, le Patriarche melkite de Syrie et le Patriarche chaldéen d’Irak, qui ont exprimé leur soutien à notre Église et à notre nation.

Prions pour notre Ukraine ! Luttons pour notre liberté ! 

Et demandons : Ô Seigneur, reçois notre prière ! Accorde la paix à l’Ukraine ! Accorde la victoire à l’Ukraine ! Accorde à l’Ukraine un ciel paisible et la vie à ton peuple !

Que la bénédiction du Seigneur soit sur vous par sa grâce et son amour pour l’humanité, toujours, maintenant et à jamais, et dans les siècles des siècles. Amen.

Gloire à Jésus-Christ !

+ Sviatoslav