Séminaire de formation sur la prévention des abus sexuels sur mineurs pour les laïcs des paroisses de la région parisienne

Le samedi 8 mai 2021 à Versailles a eu lieu une formation sur la prévention des abus sexuels sur enfants et adolescents pour les laïcs des paroisses gréco-catholiques ukrainiennes de Paris, Vincennes, Saint-Germain-en-Laye et Senlis.
Le séminaire a été organisé conjointement par l’éparchie de Paris de l’Église gréco-catholique ukrainienne et le diocèse de Versailles de l’Église catholique romaine. La session d’une journée a réuni 20 laïcs : 15 femmes et 5 hommes, ainsi que le p. Volodymyr Pendzei, responsable de la commission éparchiale pour la jeunesse et coordinateur des catéchistes à la cathédrale Saint Volodymyr le Grand de Paris.

Parmi les participants, on comptait des séminaristes, des catéchistes, des enseignantes de l’école du samedi à la cathédrale, des représentants de Plast (scouts ukrainiens), des salariés et bénévoles des structures éparchiales. La formation était assurée par Sabine Lefèvre, médecin du travail, équipe réseau santé en soutien des équipes pédagogiques chez les Scouts et Guides de France, et Sophie Thiriez, conseillère conjugale et familiale, intervenante et formatrice en éducation affective, relationnelle et sexuelle à Accueil Jeunes 78 – Vie affective et sexualité – CHV Versailles, formatrice au CLER Amour et Famille.

« Dans cette formation j’ai surtout apprécié l’analyse des cas pratiques. Les participants ont acquis des connaissances sur les choses à faire en cas d’abus sexuels. Cela me guidera à l’avenir si un enfant me fait part de tels faits. Grâce à cette formation j’ai réalisé que le travail d’équipe était important dans le traitement des abus », témoigne Catherine Cherakayeva, membre de la communauté de jeunes CAMPUS à la cathédrale Saint Volodymyr le Grand.

« Comment détecter les signes inquiétants dans le comportement d’un enfant ? Comment écouter une victime d’abus sexuels et à qui s’adresser pour obtenir l’aide appropriée ? Comment forger une posture éducative correcte, afin de répondre au mieux aux besoins d’un enfant ou d’un adolescent ?” Pour répondre à ces questions importantes, l’éparchie de Paris propose des sessions de formation et développe des ressources documentaires pour les personnes qui travaillent avec les mineurs », indique Olga Vokh, chargée de mission pour la protection des personnes vulnérables.

Pour rappel, en janvier 2019 et en janvier 2020, les prêtres et collaborateurs de la curie éparchiale ont déjà pu suivre des séminaires de formation sur la protection des personnes vulnérables dans le milieu ecclésial.