Le premier « pèlerinage des mères » : Chantilly – Senlis – Chantilly

Le samedi 4 juillet 2020 était organisé le premier « pèlerinage des mères » de notre éparchie. De nombreuses femmes – 67 – ont souhaité participer à cette première édition, bien que le parcours pédestre comptât pas moins de 22 kilomètres : Chantilly-Senlis-Chantilly !

En chemin, nous avons eu l’occasion d’admirer la beauté et la richesse des forêts, de prier et de glorifier Dieu par des chants d’action de grâce. A mi-chemin vers Senlis, le père Volodymyr Pendzei, un prêtre de la cathédrale Saint Volodymyr le Grand de Paris, nous a amené à méditer sur un passage des Écritures. La conversation a été animée, car le sujet était intéressant pour nous : “J’ai donné naissance à un enfant – je peux donner naissance à une parole !” Que devons-nous faire exactement pour donner naissance à une bonne parole ? Seuls le mal et le vide naissent rapidement et sans douleur, mais la bonté et la sagesse requièrent de travailler dur sur soi-même, obligent à se réformer ! Et pour cela, l’aide la plus précieuse sont les Saintes Écritures. “La meilleure des prières » est une conversation sincère avec Dieu !” – nous a enseigné le père Volodymyr.

Vers 13 heures, nous sommes arrivées à l’église des Saints Borys et Hlib à Senlis, où nous avons été accueillies avec joie et hospitalité par le père Yuriy, abbé de l’église et le père Roman Ostapiuk de la paroisse de Vincennes. Nous avons pu profiter du Saint Sacrement de la Confession et prier ensemble la Divine Liturgie. Nous remercions sincèrement la femme du père Yuriy, Lyuba et les femmes de la paroisse, d’avoir organisé un déjeuner commun pour nous toutes.

Le retour à pied a été un peu plus difficile car tout le monde était assez fatigué, toutefois les prières et les chants nous ont donné la force de rejoindre la gare de Chantilly.

En route, nous avons aussi pu écouter la sœur Davida (Fedan) sndm, qui était venue spécialement de Lourdes partager ce pèlerinage avec nous. « Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers ; que votre esprit, votre âme et votre corps, soient tout entiers gardés sans reproche pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ. »1èreThessaloniciens 5:23. Sœur Davida nous a enseigné que nous, mamans, devions être en mesure de répondre aux trois besoins essentiels de notre enfant : spirituel, mental et physique. Pourtant, le plus souvent, nous satisfaisons nos besoins corporels, moins souvent nos besoins mentaux, et nous ne nous soucions pas du tout de nos besoins spirituels !

 À la fin de notre pèlerinage, sœur Davida nous a appris à prier le chapelet à la Bienheureuse Josaphata Gordashevskaya. Nous avons été heureuses de faire sa connaissance et nous lui sommes très reconnaissantes pour ses paroles empreintes de douceur et d’une grande profondeur.

Le pèlerinage des mères a régénéré notre force spirituelle, nous a rappelé ce que signifie le mot « maman ».

Ce fut un temps de partage riche en réflexions spirituelles et prières, un temps de retrouvailles, important après le confinement, même derrière des masques.  

Nous remercions sincèrement la Commission des affaires laïques, dirigée par Stéphane Dunikowski et tous les organisatrices qui ont contribué à la réussite de ce pèlerinage.

Halyna Andrusiak et Lyuba Leshchynska
pour le service de communication de l’Éparchie