James (“Jim”) Karepin, o.p., 24.05.1952 – 18.10.2020

Nous devons vous faire part du rappel à Dieu le 18 octobre 2020 à Pueblo, Colorado du père Jacques Michael Karepin, o.p.. Il décède à 68 ans des suites d’une infection par le Covid, contre laquelle il a lutté vaillamment ces derniers six mois. 

Un office mémoriel – Panakhyde sera célébré pour le repos de l’âme du Père Karepin à la Cathédrale ukrainienne gréco-catholique St Volodymyr le Grand, 51 rue des Saints Pères, 75006 Paris
Samedi 24 octobre 2020 à 18h10, à l’issue de la Divine Liturgie.
Dimanche 25 octobre 2020 à l’issue de la Divine Liturgie de 8h et de celle de 10h.

Vous trouverez ci-joint le communiqué in Memoriam de l’Éparchie Saint Volodymyr le Grand de Paris


Le Père Jacques Michael Karepin, o.p.

a été rappelé à Dieu le 18 octobre 2020 à Pueblo, Colorado (USA). Il décède à 68 ans des suites d’une infection par le Covid, contre laquelle il a lutté vaillamment ces derniers six mois.

Le Père Jacques, (Jim, James) était natif de Syracuse, New-York, USA, parlait ukrainien et parfaitement le français, qui fut son domaine d’études supérieures à l’université Notre-Dame (Chicago) ; il a acquis une formation en théologie à l’Aquinas Institute of Theology, à Saint Louis (Missouri).

Il est devenu Dominicain en 1985 et fut ordonné prêtre en 1990.

À partir de 2011 à Paris, le Père a rejoint la communauté dominicaine de St. Jacques (rue de la Glacière) où il a fait partie de l’équipe du Centre œcuménique dominicain  célèbre par sa revue, Istina. Bi-ritualiste, il officiait régulièrement dans le rite byzantin pour ses frères gréco-catholiques ukrainiens à la cathédrale Saint Volodymyr le Grand, en présidant la liturgie, aux homélies imagées, et en en entendant les confessions. Par ses talents d’orateur, sa sensibilité, et sa joie de vivre, il a inspiré et guidé les jeunes séminaristes devenus ensuite prêtres à Paris au sein de l’Éparchie ukrainienne, ainsi que de nombreux fidèles. 

À Paris, il a également servi à Notre-Dame de Paris, où il entendait les confessions, en quatre langues différentes , il a présidé quelquefois la messe en rite latin, au sein de l’Hôpital Bichat, comme aumônier catholique. Il a accompagné la communauté des frères de Mère Teresa, à Paris.
Voir en fin de document ses responsabilités au sein du couvent St Jacques

Tous se rappelleront sa simplicité, son humour et ses éclats de rire et sa belle voix qu’il a prêté au chœur Borysthène à Paris.

“Donne le repos, O Christ à l’âme de ton serviteur.
Donne-lui le repos dans le séjour de la lumière, de la fraîcheur, et de la paix.
Là où est absent sont absents la peine, la tristesse et les gémissements”.

—————————————————————————————————————Diverses responsabilités du frère Jacques durant son séjour à Paris entre 2011 et 2018 : “membre du centre œcuménique Istina” ; “responsable du collège Saint-Basile”; “secrétaire général du centre d’études du Saulchoir” ; “chargé du cérémonial liturgique à Saint-Jacques”.

Mémoire éternelle!